#5- Mon tour de France laineux – Tricoter local avec la laine des prés salés, Le petit Grain (80).

Pour cette 5ème échappée, c’est un double test que j’ai réalisé : à la fois la laine et le patron !

IMG_6915IMG_6917IMG_6918IMG_6912

Je suis tombée complètement par hasard sur la boutique en ligne de Petit Grain.
Celle-ci s’avère presque confidentielle sur la vente en ligne, et propose 3 coloris de laine (on peut constater sur leur page facebook que d’autres sont disponibles !).
Toutes les informations concernant leur coup de coeur pour les moutons des prés salés sont sur leur site, mais je vous invite à faire un tour sur le blog d’Ama Yaga, et à lire son article sur ces mêmes moutons.

Pour cet essai, j’ai choisi le coloris bleu ardoise. Un bleu aussi joli que difficile à capter en photographies. J’ai choisi de vous en mettre mi-ombre/mi-soleil pour approcher la couleur qui tire sur le gris, et le marine.
Amateurs de laine mérinos, superwash, oubliez quelques instants vos habitudes !
La laine reçue est un peu raide au toucher, mais se tricote avec plaisir, elle rend la texture du tricot très nette et les points du motifs ressortent directement.
Après lavages, portages ( par un petit rampeur !) la laine ne s’est pas déformée et peu de petites bouloches sont apparues, malgré les frottements à répétitions. Elle s’est aussi adoucie, mais je ne la conseille pas si vous tricotez pour la porter à même la peau.
Un test ultra satisfaisant pour une laine française à un prix très abordable (6€50 / 100 gr).

J’ai utilisé 100gr environ, il me reste donc du stock pour un autre projet !
Ce superbe romper ( barboteuse en français ?) est un patron de Lady from the North qui devrait sortir sur la boutique en ligne sous peu. Il se tricote rapidement et son rendu est parfait. Il passe très bien sur les couches lavables, et tiens près du corps sans serrer. Je vous le conseille les yeux fermés. Attention à la torsade qui reste un peu technique si l’on débute.

Le site de Petit Grain : http://www.le-petit-grain.com
Le patron en ligne du cabled romper ( en Anglais seulement pour le moment) sur ravelry et sur etsy :

https://www.etsy.com/shop/abbynap

Ma version sur ravelry.

Publié dans Tour de France Laineux, Tricot | Tagué , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

#4- Mon tour de France laineux – Tricoter local avec L’échappée laine.

imageimageimage

Encore un peu de tricot…
Ces derniers temps, il m’est plus aisé de tricoter, que de coudre ( pas de bruit de machines pendant les siestes, nomadisme assuré …). J’ai donc pu tester la jolie laine « shetland » de l’échappée laine.

Le site étant peu fourni d’explications au sujet de la provenance de laine, sa transformation…, j’ai posé les questions directement à Sandra qui tient la boutique en ligne. Voici sa réponse :

 » Effectivement, ils sont filés en France. Je n’ai pas d’indication précise sur les élevages en particulier, la filature garde le nom de ses fournisseurs pour elle, ceci pour des raisons évidentes de concurrence. Il n’y a déjà plus beaucoup de filatures en Europe, laissons-leur les secrets de fabrication.
Shetland et Shetland Fine sont composées de laine des Pyrénées et de laine provenant du centre de la France. On retrouve un mélange de mérinos d’Arles, de noire du Velay, de Rambouillet entre autres. L’appellation « Shetland » est le nom d’une caractéristique technique d’un fil à tricoter : c’est un fil cardé, 100% laine, dont les fibres font 25 microns. Le fil obtenu ressemble beaucoup à la laine du mouton de race Shetland, qui par extension a donné son nom à cette appellation technique utilisée par les filateurs.
Les teintures sont réalisées à la filature, elles suivent les normes européennes, mais ne sont pas spécialement « bio » ou organique. La filature est équipée pour traiter ses déchets. « 

De mon côté, j’ai pu tricoter un adorable combi-bloomer, le « paelasbabydrakt ». Au départ un peu rêche, la laine s’est adoucie considérablement dès son lavage/blocage. J’ai tricoté en 3,75 (car mon échantillon était immense) sans effet carton ni raideur au final.
Le fait que la laine soit cardée apporte au fil un gonflant au top pour les vêtements de bébés et enfants.
J’ai envie de continuer à découvrir d’autres fournisseurs, mais je pense que je me laisserai probablement tentée de nouveau par ces pelotes made in France ! ( d’autant plus que l’envoi est rapide, les frais de ports raisonnables et certaines couleurs sont à tomber …).

Les photos ont été faites après lavage et plusieurs utilisations… La laine n’a que très peu « boulochée » malgré un déplacement à 4 pattes en terrains variés ! 

Le site de l’Echappée laine : http://www.echappee-laine.fr

Pour trouver le patron du romper : https://www.paelas.com

Publié dans Tour de France Laineux, Tricot | Tagué , , , , , | Laisser un commentaire

Accueillir le printemps – celebrating spring

imageimageimageimageimage

 

Voilà quelques jours que nous accueillons le printemps à la maison. Les premières primevères ont fait l’objet d’observations attentitves lors des promenades dans le village. Nous guettons avec ferveur la couvée de notre poule. En l’honneur de cet événement, nois avons teint quelques oeufs (avec du thé et des végétaux appliqués contre les coquilles), placés dans un petit nid au centre de notre table. Tous les jours, le calendrier décompte avant l’éclosion. Le week-end rallongé de Pâque nous a permis de nous retrouver en famille.

J’avais reçu le Taproot magazine dans la semaine. Ce numéro spécial myth présentait un pas à pas avec du bambou. Nous avons donc profité d’une belle journée pour fabriquer une flûte de Pan, puis une autre, et puis quelques claves … Quels bons moments à chanter, tester nos instruments, et rire tous ensemble.

Spring is coming, and the whole family really enjoy it. We ´re having walk around the house, and take time to look at the first signs of the new season.  One of our chiken decided to warm some eggs, each member of the family is waiting with lot of hope .

Because of the free Monday ( thanks to « Pâque », Pessah) we were lucky to spend time with family member who lives far away. The kids and me had a really good time.  We decided to make the Pan flute, as described in the new Taproot magazine. Each of us helped to build that nice instrument and we made nice songs with it.

Publié dans A la maison | Laisser un commentaire

#3- Mon tour de France laineux – Tricoter local avec De rerum Natura (04)

Pour la troisième étape de mon parcours laineux local, avec une optique « valoriser la laine locale », c’est au sud de la France que je vous emmène.

 

S’il est une laine avec un toucher incomparable c’est celle de la boutique De Rerum Natura. Celle-ci commercialise en effet les toisons de Mérinos et de Maco-mérinos de troupeaux Français élevés dans les Alpes.
La boutique qui se veut travailler dans « les respect des animaux et des hommes », propose via son site divers types de laines. Le design sobre et chic ne laisse pas indifférent, de même que les modèles qui sortent régulièrement en collaboration avec des créatrices de tricot.

J’ai reçu dans un sachet kraft, assorti d’une superbe carte et d’un brin de lavande, mes pelotes de Gilliatt coloris poivre et sel. Et j’ai tricoté un Cosy(me) modèle de gilet avec un motif dentelle sur le devant.
La laine est un régal à tricoter : elle est douce, elle sent bon et sa couleur chinée ne lasse pas. On trouve parfois quelques brins d’herbe qui rappellent le caractère précieux de cette laine qui n’a pas été thermisée ( étape qui consiste à faire disparaître les petits brins).

Si voulez plus d’informations, foncez sur les sites suivants.
Ne manquez pas :
– les vidéos de tonte, impressionnantes de dextérité, de calme et d’organisation !
– les modèles offerts sur le site DRN

Site de macomérinos, l’éleveur.
Site de drn, les commerçants.

Publié dans Tour de France Laineux, Tricot | Tagué , , , , , | 1 commentaire

Cheminer en famille…

… Et s’aventurer sur le chemin de l’école en famille.

Pour certains cela ressemble à une révolution.
Mais quand je regarde, ces bientôt six années de ma vie de mère, tout apparaît naturel.
Il y a eu ce regard étonné, observateur et toujours émerveillé sur ces petits êtres apprenants sans relâche, à la curiosité intarissable.
Il y a eu des déménagements, puis une maison de construite, un choix de vie dans la campagne, au contact de la nature, tous les jours, dès le lever.
Il y a l’amour de mes enfants pour la nature, notre affection partagée pour les animaux.
Il y a eu tous ces moments d’émerveillements, ces apprentissages que l’on dit informels.
Il y a eu un essai d’école dans le village, un congé parental, un mi-temps, une école parentale montée avec d’autres parents – aventure incroyable.
Il y a eu ces rencontres, des voisins, des familles, d’autres enfants, des lectures.
Tout doucement, notre famille a cheminé, vers la non-scolarisation, l’instruction en famille, le homeschooling.
Même aujourd’hui, le nom n’est pas vraiment défini, mais nous avons envie. L’envie de ce temps d’enfance, de partage, de découvertes, d’apprentissages intarissables.
La prochaine rentrée sera donc à la maison, encore pleine de surprises, de quelques angoisses, d’habitudes dont il faut se défaire ( réflexes, déformations professionnelles ? Parcours de vies ?), de nouvelles habitudes à prendre.

 

Publié dans A la maison, Etre parents | Tagué , , | Laisser un commentaire

#2 – Mon tour de France laineux – Filer local avec Plumes de Moutons et Cie ( 58)

Ce deuxième voyage est un peu particulier lui aussi car j’ai reçu la magnifique nappe à filer d’une amie fileuse pour mon anniversaire. C’est un cadeau superbe provenant de la boutique « Plumes de Moutons et Cie » tenue par Cécile.

IMG_2345IMG_2343IMG_2341
Cette nappe était exposée au « Voyage Textile » de Chinon. Je ne connaissais la boutique que rapidement, et je regrette de n’avoir pas exploré d’avantage son site avant d’y aller car l’esprit dans lequel les toisons sont travaillées est exactement dans ma « veine » actuelle.
Les éleveurs sont sélectionnés pour leur attention aux animaux et la qualité des laines produites.
On peut trouver des fils prêts à tricoter filés mains ou par la filature de la Vallée des
Saules, ainsi que des nappes de fibre et quelques produits finis. Les fibres sont naturelles ou teintes à la main.

J’ai donc eu la chance de filer une nappe d’Alpaga du Val d’Oise et de Mohair d’Indre et Loire. Des fibres cardées à merveille, douce et propres. (J’obtiens un fil retordu avec de la soie de 270 mètres pour 56 grammes. )

Le site de Plumes de Moutons et Cie, c’est par là :
http://www.plumesdemouton.fr/

Publié dans Dans l'atelier, filage, Tour de France Laineux | Tagué , , , , | Laisser un commentaire

#1 – Mon tour de France laineux – Tricoter local avec l’Ecole de la laine (79)

Pour le premier article de la série, je commence très « local ». En effet, la laine utilisée est celle de l’École de la laine de Vasles (79- Deux-Sèvres), près de chez moi.

L’école de la laine est une association qui propose des formations, un lieu de visite et une boutique. Dans cette dernière on trouve des articles prêts à porter, des écheveaux et de la laine cardée pour filer ou feutrer. On y trouve de la laine de mouton, mais également du yack, du mohair… en fonction des moments.

C’est une veste bien chaude que j’ai tricotée avec des écheveaux de laine rustique, des moutons vivant dans les champs alentours. Les toisons sont triées sur place, puis envoyées au lavage et au filage ( à la filature de Niaux de mémoire ). Elles reviennent en écheveaux naturels et sont teintés sur place par des bénévoles de l’association.

Le patron de tricot est issu du livre japonais « Mon gilet préféré » (déniché d’occasion !), j’ai suivi la taille m. La laine est rustique, on est donc loin de la douceur d’un mérinos, mais sa tenue est incomparable pour ce genre de vêtements !
Pour trouver l’école de la laine, ses formations et présences sur les festivals, ainsi que son blog :
http://www.ecoledelalaine.fr/
http://blog.ecoledelalaine.fr/

 

 

Publié dans Tour de France Laineux, Tricot | Tagué , , , , , , | Laisser un commentaire