#1 – Mon tour de France laineux – Tricoter local avec l’Ecole de la laine (79)

Pour le premier article de la série, je commence très « local ». En effet, la laine utilisée est celle de l’École de la laine de Vasles (79- Deux-Sèvres), près de chez moi.

L’école de la laine est une association qui propose des formations, un lieu de visite et une boutique. Dans cette dernière on trouve des articles prêts à porter, des écheveaux et de la laine cardée pour filer ou feutrer. On y trouve de la laine de mouton, mais également du yack, du mohair… en fonction des moments.

C’est une veste bien chaude que j’ai tricotée avec des écheveaux de laine rustique, des moutons vivant dans les champs alentours. Les toisons sont triées sur place, puis envoyées au lavage et au filage ( à la filature de Niaux de mémoire ). Elles reviennent en écheveaux naturels et sont teintés sur place par des bénévoles de l’association.

Le patron de tricot est issu du livre japonais « Mon gilet préféré » (déniché d’occasion !), j’ai suivi la taille m. La laine est rustique, on est donc loin de la douceur d’un mérinos, mais sa tenue est incomparable pour ce genre de vêtements !
Pour trouver l’école de la laine, ses formations et présences sur les festivals, ainsi que son blog :
http://www.ecoledelalaine.fr/
http://blog.ecoledelalaine.fr/

 

 

Publicités
Publié dans Tour de France Laineux, Tricot | Tagué , , , , , , | Laisser un commentaire

#Introduction – Mon tour de France laineux

Cette nouvelle année est pour moi l’occasion de commencer une série d’article. Depuis que je file, je me suis intéressée plus en détails à la filière de la laine et sa provenance.

Outre la fait que la laine est considérée par beaucoup comme un déchet et qu’elle part en Chine être triée, lavée, filée… C’est un ensemble de savoir-faire et de choix que représente la filière laine.
Un peu comme Eléonore de Deer and Doe a lançé le « Cousez mieux », je me fixe pour objectif de filer/feutrer/crocheter/coudre mieux !

J’ai donc envie de réaliser mes projets avec le plus possible de laine locales, dont la filière et les processus sont réfléchis, à taille humaine et respectueux de tous ( les animaux et les humains).
Outre les aspects éthique et économique, c’est aussi un choix de qualité. « Moins mais mieux ».

( Bien sûr, il me reste quelques pelotes en stock, des pelotes filées avec des mélanges divers… Elle serviront aussi car cela serait idiot de les jeter !)

Je vais donc :
– réaliser un tour de France (et de Belgique) des laines dites « locales ».
– m’attacher à connaitre la provenance et les conditions de traitement de la laine.
– essayer de vous les présenter au travers de mes divers projets au fur et à mesure de l’année en vous proposant un descriptif rapide et mes impressions.

J’ai une liste de boutiques pour mes futurs achats, mais si vous en connaissez à ne pas manquer, ou même que vous en tenez une, n’hésitez pas à m’en parler.

Bon voyage laineux avec moi !

 

Publié dans Tour de France Laineux | Tagué , , , | Laisser un commentaire

De laine et de soie

 

image

Offrir des cadeaux faits mains revêt un caractère particulier. Elle engendre nombre de questions : La réalisation sera-t-elle à la hauteur de l’occasion ? Plaira-t-elle à son destinataire ? Et puis il y a tout le temps passé à fabriquer, à défaire et reprendre parfois, à se remettre à son ouvrage … et le joyeux moment où l’on offre un objet précieux, unique et chargé d’attention et d’amour même.

J’avais à coeur d’offrir un cadeau spécial à ma petite sœur à l’occasion de son anniversaire. Je lui ai donc filé une tresse de BFL et de soie (achetée chez Faerie fiber) , que j’ai ensuite crochetée de nouveau avec le modèle southbay. Le châle obtenu est très doux et léger.

Publié dans Crochet, Dans l'atelier, filage | Tagué , , , , , , | Laisser un commentaire

Un manteau à partager, le Perliportocho

image

Veste Perliportocho portée avec un mei tai Ptitsy Moloko.

J’ai eu la chance de faire partie du groupe des testeuses du nouveau patron de manteau de portage de Perli. Voilà quelques mois que je n’avais pas eu l’occasion de coudre un projet important, me contentant de quelques jupes, robes et shorts pour les enfants. Comme souvent, dans les projets en plusieurs temps ( ceux que l’on fractionne sur plusieurs jours, ou entre les tétées…) j’ai commencé très enthousiaste, puis ai rapidement regretté mon choix de tissu, me forçant presque à terminer, pour au final être très contente du résultat.

Bien sûr, il a les imperfections de la couture fatiguée, mais il a aussi plein de petits moments avec lui : le choix des boutons avec les enfants, l’explication du pied adapté aux fermetures de ma fille à mon fils, le test de l’enfile aiguille et du découd-vite par mon fils. Bien souvent, c’est ce qui rend les vêtements et objet que l’on coud encore plus uniques: tout le temps qui y est accordé, mes moments partagés autour de la machin, le soin que l’on y met et les attentions portées.

Pour celles et ceux qui se questionnent sur le patron et son résultat, voici plus de détails. Les manches et épaules sont conçues pour laisser l’épaisseur du porte-bébé ( sur les photos, je porte avec mon Ptitsy Moloko). Le portage est prévu devant et derrière.La coupe est cintrée, offrant à la veste un vrai look de veste si vous ôtez l’insert ( adieu la polaire …). La réalisation doit être précise et minutieuse mais n’est pas insurmontable. Je lui trouve un bon nombre de qualités, et Perli a écouté nos remarques tout au long du test. Une capuche peut même être rajoutée ! 

 

Publié dans Couture, Dans l'atelier, Porter | Tagué , , , , | 2 commentaires

Quelques écheveaux d’été

J’ai profité de l’été et de son rythme différent pour filer quelques écheveaux dans le jardin. Quand le rythme familial le permettait (que de changements depuis mon dernier passage…) je pédalais de superbes tresses teintes par Maria de chez Faeriefiber.

La première, en mérinos est devenu un southbay shawlette pour mon ainée. Je l’ai simplement filé et retordu sur lui même.

La seconde filée n’a pas encore été tricotée mais le sera probablement pour noël en un petit bonnet. Elle est en BFL. Un superbe gradient, filé en single.

Il me reste d’autres merveilles laineuses à poster, ainsi que le superbe club de fibres Game of Thrones de Maria !

Publié dans A la maison | Laisser un commentaire

Duos pour fille et garçon !

Après une session couture pour moi, j’ai fait un break pour les enfants qui avaient très envie que leur couse une tenue à leur tour !

20140531-224058-81658556.jpg

Lors d’un tour à la tissuterie, j’avais laissé ma maxipouss choisir des tissus… Elle a donc choisi deux coupons que je n’aurai -soyons honnêtes- jamais choisis ! Des pandas et des lions … Et la gentille vendeuse nous a même laissé la fin du rouleau …
C’est donc avec ces tissus et mes chutes – dont le stock se doit de diminuer – que j’ai choisi de coudre ces deux ensembles !

Tous les deux sont issus des mêmes patrons : le débardeur Alioth* du livre Grains de couture pour enfants et le short Joyeux offert en téléchargement sur le site Her Little World.

20140531-224155-81715887.jpg

20140531-224242-81762947.jpg

Version rose pour ma maxi , coton rose (ingrat au repassage) , chute de wax (une Diamond pas encore bloguée !), et patch panda (!!).

20140531-224354-81834816.jpg

Version bleu pour mon mini, madras bleu ( chute de ma deuxième Bleuet, pas encore bloguée non plus !), chute de hiboux.

20140531-224950-82190948.jpg

20140531-224446-81886935.jpg

Les boutons rouges viennent de la boite à bouton de ma mum, et probablement de sa grand-mum. Ils sont un autre point commun aux deux tenues !

20140531-224616-81976530.jpg

20140531-224616-81976445.jpg

Publié dans Couture, Dans l'atelier | Tagué , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Mes premiers filages au rouet !

Celles qui le suivent sur Instagram le savent déjà, il y a trois semaines je me suis offert un stage de filage.
J’ai la chance d’habiter pas si loin de Vasles, où se trouve l‘école de la laine. L’école de la laine est une association qui propose des stages autour des arts de la laine, des animations aux classes. C’est un lieu qui regorge de matériel, et on peut y apprendre de la tonte au tricot.
Bref, savoir-faire, qualité et accueil parfait !

20140526-191514-69314551.jpg
Filage sur les tapis, ambiance géniale.

14 heures n’ont pas été de trop pour dompter le kiwi 2 d’ashford sur lequel j’avais décidé d’apprendre (l’école dispose de plein d’autres rouets différents !).
Gaëlle notre formatrice a su allier patience, rigueur et pédagogie. Et j’ai adoré filer ! Cela faisait très longtemps que je n’avais pas eu l’occasion de me concentrer si intensément, et ce fût une bonne chose !

20140526-191551-69351597.jpg
pif,paf,pouf, que vais-je tricoter ?

20140526-191551-69351515.jpg
Oui, tous ces métiers … Oui mon prochain stage sera pour tisser … Oui je me tisserai une écharpe de portage …

Je suis repartie avec mes premiers modestes écheveaux, j’ai pu tester plein de matières et races différentes de moutons.
L’association revend aussi des créations des bénévoles (tisages, pulls tricotés, etc … ), mais je suis restée raisonnable et je n’ai pris que des écheveaux de laine de mouton du pays, teins sur place ! (Ils sont déjà sur mes aiguilles).

20140526-192032-69632553.jpg

20140526-192032-69632625.jpg

Et mes premiers écheveaux après séchage !

Depuis que je suis revenue j’ai repris mon fuseau ! Et je rêve sur les sites de rouets ;).

Publié dans En sortie | Tagué , , , , , , , | Laisser un commentaire